Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 21:24

Eh oui, cette semaine est la dernière semaine "normale" de cours de l'année scolaire. En effet, ici, le bac commence jeudi prochain avec la traditionnelle épreuve de philosophie. Comme je vais être de surveillance pour certaines épreuves et même de correction du Brevet, les prochaines semaines vont être un peu plus perturbées, en attendant la fin définitive. Et puis, les conseils de classe se déroulant cette semaine, j'imagine mal mes collégiens rester jusqu'à la fin prévue le 24 juin. J'ai déjà rendu les notes finales sans le dire aux élèves. Résultat, pour les tenir, je fais des contrôles qui ne seront en fait pas notés ! Ils ne le savent pas encore mais je pense que ça va les faire râler. Tant pis, c'est la vie !

 

Je suis aussi en train de faire le bilan de l'année avec les élèves. Par exemple, ce matin, j'ai posé deux questions à mes Premières :

1- Qu'avez-vous retenu de cette année ?

2- Quelle note pensez-vous avoir au bac l'année prochaine ?

 

Les réponses étaient assez contrastées et parfois même surprenantes. A la première question, certains m'ont ressorti des chapitres (généralement les premiers) vus cette année, tandis que d'autres disaient tout le bien (ou tout le mal) qu'ils pensaient de moi. Bref, c'était très instructif. Toutefois, je m'inquiète quand même pour eux quand je vois leur niveau d'écriture. Les copies du bac de français ne vont pas être tristes ! A la seconde question, j'ai beaucoup aimé un élève qui m'a dit qu'il méritait 19 ou 20 alors qu'il n'a jamais dépassé les 12...

 

Je vais poser ces questions à mes classes de collège juste histoire de voir ce qu'ils peuvent bien penser.

Repost 0
Published by Laurent - dans Ma vie
commenter cet article
31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 22:04

Au Sénégal, il n'est pas rare, et même très commun, d'avoir une fille comme bonne. Cela va de une fois par semaine juste pour faire le linge jusqu'à tous les jours pour toutes les tâches ménagères. Au départ, j'étais assez réticent à prendre quelqu'un car j'avais du mal à faire confiance. Ce n'est pas forcément facile de laisser une personne seule dans son appartement surtout dans un pays étranger. Et puis, au bout de quelques mois, quand on en a vraiment eu marre du ménage, nous avons décidé d'embaucher Khady (prononcé "Radi").

 

Elle vient à la maison 3 grosses matinées par semaine pour faire le ménage complet de l'appartement, le linge et souvent la vaisselle. Il faut la voir faire la lessive à la main, passer la serpillière avec les mains et le genoux droits (elle n'arrive pas à utiliser le balai...) ou ranger chaque fois intégralement la cuisine. Il nous est même arrivé de laisser de l'argent, elle n'y a jamais touché. Vraiment, c'est une fille de confiance ce qui ne court pas forcément les rues. C'est aussi elle qui va payer nos factures (il n'y que peu de prélèvements automatiques au Sénégal) et encore elle qui a dégoté un produit miracle pour éradiquer les cafards. Pour tout ça : Merci Khady !!!

 

Enfin, pour information, on la paye 30.000 FCFA (environ 45 €) par mois... Cela peut paraître dérisoire mais c'est, malheureusement, le prix.

Repost 0
Published by Laurent - dans Ma vie
commenter cet article
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 23:18

Cette nuit pour Anne-Laurence (qui est bien arrivée à Bordeaux tout à l'heure) et cet après-midi pour Corinne, (qui doit être quelque part dans le ciel au moment où j'écris ces quelques lignes), j'ai mis fin à toutes les visites que j'aurais eu pendant cette année sénégalaise. Sauf retournement de situation, plus personne ne devrait venir ici, ou sinon, cela serait vraiment bien qu'elles se manifestent rapidement ! Je suis vraiment très heureux d'avoir fait partager à tout le monde ma vie d'ici si différente de ma vie bordelaise.

 

Durant le mois de juin qui s'annonce, mois qui sera le dernier dans mon appartement, je continuerai bien évidemment à vous montrer le Sénégal autant que je le peux et, qui sait, j'arriverais à prendre une photo comme celle-ci !

 

http://portfolio.lesoir.be/main.php?g2_view=core.DownloadItem&g2_itemId=114751&g2_serialNumber=3

Repost 0
Published by Laurent - dans Ma vie
commenter cet article
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 21:54

Comme vous le savez, hier, j'ai eu mon scooter immobilisé. Je suis donc reparti en force (avec "Mammouth Johanna") cet après-midi pour le récupérer.

 

En arrivant, j'ai donc revu le même brigadier qu'hier. Là, il m'indique sèchement que je dois voir le commandant en personne. A ce moment, les carottes semblaient bien bouillies. Après avoir attendu quelques temps, je me retrouve en face du grand chef. Je lui présente les papiers (les mêmes que j'ai présentés hier) et là il me sort : "Mais, en fait, vous êtes en règle. Reprenez votre scooter. Hier, c'était une erreur." Ma grande gueule m'a obligé à l'ouvrir un peu en disant que j'avais présenté exactement la même chose hier, mais j'ai vite compris qu'il valait mieux aller dans son sens si je ne voulais pas que la situation tourne au vinaigre.

 

Pour conclure cette petite aventure, je n'ai même pas payer l'amende (qui s'élevait à 6.000 FCFA) et j'ai tranquillement pu récupérer mon engin. En fait, ils ont juste voulu (un peu) me faire chier. Heureusement, j'ai décidé d'adopter la positive attitude.

Repost 0
Published by Laurent - dans Ma vie
commenter cet article
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 00:51

Je n'avais encore que peu fait la connaissance des policiers sénégalais et encore moins du commissariat. Il est évident qu'en restant aussi longtemps dans ce pays, cela allait bien arriver un jour. Et ce jour fut aujourd'hui.

 

Ce soir, en partant tranquillement au sport, et après avoir failli renverser deux personnes, je me retrouve arrêté par les policiers à un rond-point. Ils ont décidé de contrôler tous les scooters passant par là. N'étant pas complètement en règle (j'avais le casque, l'assurance mais pas la vignette), ils décident d'immobiliser le véhicule et me disent de le récupérer demain au commissariat. Là, impossible de batailler, d'essayer de corrompre (oui je sais c'est pas bien) ou quoi que ce soit d'autre... Ils ne veulent absolument rien entendre. Je reste donc sur place en me disant que la situation va peut-être se débloquer, mais malheureusement, je les vois embarquer un à un tous les scooters. Tout ceci me semblait bien mal engager. Heureusement, dans ces moments de galère, tout le monde est solidaire. Je parle avec quelques personnes dont une qui me dit d'aller au commissariat pour essayer de payer pour ne pas à avoir à revenir le lendemain. D'ailleurs, une femme l'a fait et ça a marché. Me voilà donc marchant vers le poste.

 

Après avoir demandé plusieurs fois mon chemin, j'y arrive tranquillement, résolu de tenter ma chance. Quand j'ai vu l'état de délabrement du bâtiment, j'ai compris beaucoup de choses. Il est composé d'une salle avec quelques pièces autour ainsi que d'une cellule située juste derrière le bureau central. On a même la "chance" de voir les prisonniers. Je demande à qui je peux avoir affaire afin de résoudre mon cas. On m'indique un brigadier. Le type se trouve dans un bureau minuscule, surchauffé, pas rangé et sale. Le bonheur ! J'explique mon cas et là il me sort la réponse suivante : "Je ne peux rien faire pour vous car je n'ai plus de reçus pour encaisser les amendes. Revenez demain."

 

Je résume : j'aurais pu reprendre mon scooter mais ne peux pas à cause d'un manque de paperasserie qu'ils ont oubliée de commander ! Vive la police sénégalaise ! Finalement, je me suis assuré que mon scooter était bien en place (c'est un commissariat mais je n'ai que moyennement confiance) puis je suis rentré en taxi à la maison.

 

Qu'il m'arrêtent et me filent une amende parce que je ne suis pas en règle, soit (c'est leur boulot). Qu'ils m'immobilisent mon scooter, pourquoi pas. Qu'ils m'empêchent de payer le jour-même pour une sombre raison de reçu, admettons. Mais, ce qui me fait râler dans l'histoire, c'est que je me suis déjà fait arrêter sans être emmerder. Ce "deux poids, deux mesures" est vraiment gonflant.

 

Bref, j'y retourne demain pour de nouvelles aventures !!!

Repost 0
Published by Laurent - dans Ma vie
commenter cet article
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 20:49

La journée a été tellement riche en évènements que je suis obligé de décaler ma rubrique du mercredi à demain afin de vous narrer les faits.

 

Pour commencer, aujourd'hui je n'ai pas eu cours normalement et, pour une fois, je le savais à l'avance ! En effet, à quelques semaines du Bac et du Brevet, l'école a trouvé utile d'organiser pour tous les enseignants de collège un "séminaire" à la place des cours. Le sujet était le suivant : "La psychologie de l'adolescent". En soi, cela aurait pu être constructif et enrichissant, si cela n'avait pas été placé le 19 mai (date où on pense plus à la fin qu'à autre chose) et si cela avait été réellement bien. Comme souvent à l'école, nous avons été très loin de la réalité.

 

La matinée a commencé à 8h50 (avec 40 minutes de retard) par l'entrée de la Directrice, de Marcel Lopez (l'adjoint chargé de la pédagogie) et d'Alphonse Dione, le futur intervenant. Elle nous a fait un petit speech d'entrée en parlant des rites de passage, de l'autorité nécessaire ou encore de la sélection des élèves. Bref, rien de bien passionnant.

 

A 8h58, nous faisons la connaissance d'Alphonse Dione et de son CV : Inspecteur Établissements et Vie scolaire, Maîtrise ès Sciences Naturelles, DEA Sciences de l'éducation (option Analyse et Évaluation de Système), Formateur-Consultant en management des organisation. Ça en jette, hein ?! C'est à ce moment que nous avons appris que l'école était un établissement pilote dans l'approche de l'autorité. Ah, première nouvelle !!! Là-dessus, il nous présente un texte de travail avec quelques questions à réfléchir en groupe. Le plus simple, c'est que je vous laisse juger. Le voici en intégralité (fautes d'orthographe comprises) :

 

 

Contexte : Il y a dix (10) ans, madame Anna entrait dans l'enseignement. Après avoir pris en mains successivement, la 5e, puis la 4e, depuis l'année 2008, elle tient l'unique classe de 3e de 47 élèves du village Hida.

Sur les mûrs de la classe, elle a apposé les figures emblématiques de la pédagogie, affiché des prospectus de tout genre sur les formules Mathématique, encadré en couleurs les règles usuelles en géométrie.

Malgré le soutien constant à ses élèves avec l'équipe pédagogique, ses efforts sont anéantis par le désintéressement des familles qui, dès la fin des cours, occupent les filles à des travaux domestiques. Parmi ses élèves, Ami, frappée d'un handicap moteur, orpheline de mère dès la petite enfance, a redoublé deux fois en 5e et en 3e.

 

Consignes :

 

1. Analysez l'environnement-classe et essayez d'expliquer les effets sur les apprentissages de élèves.

2. Répertoriez les images les plus pertinents et les moins pertinents pour stimuler les élèves dans leurs stratégies d'apprentissages.

3. Citez les personnes qui pourraient aider Ami à prendre conscience qu'il pourrait y avoir diverses manières d'apprendre plus efficaces, en insistant sur le rôle du professeur.

4. Explique les situations d'échecs répétitifs en cours de cycle de cette jeune fille ?

5. Énumère en justifiant les types de pédagogie qui seraient plus adaptées aux élèves de la classe d'Ami ?

6. Dégage les théories d'apprentissage de développement qui pourraient éclairer Mme Anna dans le choix des situations d'apprentissage ?

 

 

Vu l'écart entre notre réalité et ce texte, chose que nous n'avons pas manqué de souligner, il a été difficile d'apporter des réponses concrètes et pertinentes aux consignes. Bref, nous nous retrouvons 19 à réfléchir à tout ça. C'était assez flou mais au final pas si mal que ça. En une heure, nous avions plié la chose et pouvions alors tranquillement nous diriger vers la pause matinal. Il était 10h32.

 

A 11h09, nous revoilà en séance plénière. Chaque rapporteurs de chaque groupe (4 au total) a exposé la réponse aux questions posées. Ils ont même eu la chance d'être applaudis après chaque intervention ! Ce qui est marrant c'est que pendant ce temps-là, les personnes rentraient au compte-goutte dans la salle. Toujours à l'heure les sénégalais !!! Ensuite, aux alentours de 11h31, l'intervenant a commencé à parler... parler... parler... Il nous a exposé certaines théories comme le concept de guidance ou celui de médiation, puis quelques préceptes sur l'apprentissage. Ce que j'ai retenu quand il projetait son document c'est qu'il aurait mieux fallu qu'il se fasse financer une formation sur le traitement de texte ! Bref, tout ça pour dire que vers 12h25, au moment où il a réellement commencé à parler de la psychologie de l'adolescent, je me suis éclipsé avec 30 minutes d'avance. Il faut dire que j'avais une excellente raison.

 

En effet, à 12h30, j'ai eu mon (unique) rendez-vous avec la Directrice. En fait, en tant que VIA, je dépend du MAEE, et donc, chaque année, on doit avoir un entretien avec son supérieur hiérarchique. Je pensais que je serai seul avec elle, ce qui m'aurait paru assez bizarre sachant que je ne travaille jamais à ses côtés, et, en réalité, j'étais accompagné de deux de mes préfets. Manque de bol, celle qui aurait pu le plus m'appuyer n'était pas là. Pour faire court, j'ai juste avoué que je me suis bien rendu compte en étant ici que j'étais bien mieux fait pour l'enseignement professionnel que pour l'enseignement général. Elle a bien apprécié ma franchise et m'a dit que si j'avais voulu, j'aurais même pu rester une année de plus ! Eh bien, tant pis !

 

Pour terminer, pendant mes rêveries, j'ai relevé cette très jolie citation de L. S. Senghor : "Les hommes doivent s'accepter différents et se vouloir complémentaires"

Repost 0
Published by Laurent - dans Ma vie
commenter cet article
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 23:07

Le traditionnel chassé-croisé des vacances a, en général, lieu fin juillet début août. En ce qui me concerne, il a eu lieu avec un peu d'avance aujourd'hui. En effet, tandis que Mélanie et Florent s'en allèrent enchantés de leur séjour sénégalais, Corinne arrivait pour 15 jours. Au programme pour elle : Sine-Saloum, Dakar, Gorée, Saint Louis et bien d'autres surprises encore. D'ailleurs, les filles (Corinne, Anne-Laurence et Johanna) partent dès demain pour Ndangane, petit bourg situé au bord du delta du Saloum. Elles vont y passer le week-end et rentrer lundi ou mardi. Travaillant lundi matin et connaissant la rudesse du trajet (c'est sur cette route qu'il m'est arrivé toutes les aventures du scooter en panne...), j'ai préféré les laisser partir seules. Je vais pouvoir en profiter pour me reposer, si le coq veut bien me laisser tranquille !

 

Au fait, même si cela n'intéresse personne, nous avons de l'eau toute la journée d'hier et presque toute la journée d'aujourd'hui. On pourrait presque parler de miracle...

Repost 0
Published by Laurent - dans Ma vie
commenter cet article
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 21:55

Et c'est parti pour la dernière ligne droite de boulot. Si mes comptes sont bons, il devrait me rester environ 6 semaines de cours. Après, il faudra surveiller le brevet ou le bac (ou les deux), et peut-être même corriger des épreuves. Enfin, ça, ce n'est pas du tout garanti. Ces dernières semaines vont passer très vite. En effet, je vais recevoir la visite de quelques personnes. Pour commencer, Florent et Mélanie arrivent vendredi pour une semaine. Ensuite, ce sera au tour de Corinne de venir pour 15 jours. Enfin, à compter du 28 mai, je me retrouverai seul avec Johanna jusqu'à mon départ définitif du pays. D'ailleurs, celui-ci devrait se faire courant juillet.

 

D'autre part, même en étant au Sénégal, je m'intéresse toujours à l'actualité en France et particulièrement à Bordeaux. La semaine dernière, un reportage de l'émission "Les Infiltrés" avait pour sujet les groupuscules d'extrême-droite. Certains propos tenus font vraiment froid dans le dos. Si cela vous intéresse de voir à quoi ressemble la merde, allez faire un tour ici.

Repost 0
Published by Laurent - dans Ma vie
commenter cet article
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 22:58

Voilà, normalement, ma famille est, à l'heure où j'écris ces quelques lignes, dans un avion quelque part au-dessus de l'Afrique. Ils étaient convoqués pour 13h30 car leur avion devait décoller à 16h30. Évidemment, vu la ponctualité des transports aériens, ils ont eu plus de 3h de retard. Les pauvres ont dû attendre 6h à l'aéroport alors qu'on aura pu faire quelque chose de sympa de notre journée.

 

Par exemple, nous aurions pu aller à la manifestation. Eh oui, le 1er mai est aussi férié au Sénégal et célèbre la Fête du Travail tout comme la France. Par contre, pour le muguet, on repassera !

 

Un dernier point avant d'aller manger (oui je n'ai toujours pas mangé et tout le monde s'en fout) : voici mes parents le premier jour où ils sont arrivés. Heureusement que je leur avais dit de ne pas paraître "trop touristes" pour ne pas être happer dans tous les sens ! Quelques épopées plus tard, ils ont compris pourquoi je leur avais donné ce conseil. Je leur laisserai le soin de vous conter leurs aventures.

 

Parents 2

Repost 0
Published by Laurent - dans Ma vie
commenter cet article
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 19:32

Et voilà, après une semaine sénégalaise, mes parents et ma soeur vont repartir demain pour la France. Après quelques jours remplis de visites, d'achats, de paysages, de rencontres, d'aventures, hier et aujourd'hui ont plutôt été consacrés au repos.

 

Hier, tous ensemble, en compagnie de Johanna et d'Anne-Laurence, nous sommes allés au marché artisanal de Soumbédioune, passage "obligé" si l'on veut ramener quelques souvenirs du pays. Le seul soucis, c'est qu'une bande de toubabs ne passe pas réellement inaperçu. Il nous a été quasiment impossible de flâner tranquillement dans le marché. Nous étions alpagués de tout part et c'était vraiment désagréable. Pas étonnant que les touristes fuient cet endroit. Je les comprends. Le soir, nous avons bu un coup puis mangé à l'hôtel Djoloff, hôtel où travaillait Johanna. C'était très bon et très bien cuisiné. Ils possèdent une terrasse qui domine la corniche. C'est très agréable.

 

Aujourd'hui, nous nous sommes séparés. Les parents d'un côté sont retournés à Gorée et nous, les jeunes, sommes restés tranquillement à la maison. Enfin, ça c'était pour la matinée puisque les filles sont ensuite parties faire un peu de shopping. Les achats furent nombreux et variés !

 

Ma famille ne manquera pas d'écrire un petit compte-rendu une fois rentrée au pays.

Repost 0
Published by Laurent - dans Ma vie
commenter cet article

Petite Présentation

  • : Le blog de Laurent
  • Le blog de Laurent
  • : Ce blog sert à montrer ma vie au Sénégal
  • Contact

Histoire De Trouver Un Truc

Archives