Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 00:46
En revenant à la maison ce soir, je n'ai qu'un mot qui me vient à l'esprit : "Ouf !!!". Je m'explique. Comme vous le savez, je suis parti ce week-end dans le Siné-Saloum. Avec Johanna, nous avons décidé d'y aller en scooter. En effet, les embouteillages étant très nombreux, cela nous permettait d'aller beaucoup plus vite. C'était sans compter quelques (més)aventures qui allaient nous arriver. Je vais commencer par le côté négatif du road-trip.

Tout débuta en sortant de Dakar vers Rufisque. C'est un passage avec beaucoup de monde et où la route est un peu gondolée. Le meilleur moyen pour tracer, c'est de se mettre au milieu, entre les files de voiture. A un moment donné, un scooter venant de l'autre voie a perdu l'équilibre jetant ses deux passagers au sol. Qui arrivait en face au même moment ??? Heureusement, nous n'allions pas trop vite et nous n'avons eu qu'un petit choc. C'était quand même mon premier choc en scooter... Le temps de faire le point sur les éventuels dégâts et blessures et de nous remettre de nos émotions, nous reprenons la route direction Mbour puis Fiméla (après avoir tourné à Thiadiaye).

La soeur de Johanna nous avait prévenu : "Vous verrez, la route n'est pas bonne, il y a des trous partout..." Effectivement, nous en avons fait l'expérience ! Et, en scooter, c'est pire !!! Bref, après trois bonnes heures de route (pauses comprises), nous sommes arrivés à bon port bien fatigué.

Je ne continuerai pas sur hier car la partie négative du séjour s'est surtout déroulé aujourd'hui.

Nous sommes partis juste après avoir manger, vers 15h, en pensant très fort aux trous qui nous attendaient sur la première partie du trajet. Évidemment, un trou nous a attendu plus qu'un autre. Juste après s'être pris un peu trop vite un nid de poule, le scooter s'arrêta net... Nous étions à ce moment-là au milieu de nulle part. Ah si, il y avait quelques chèvres part là ! Bref, nous voilà dans notre première galère de la journée. Heureusement, l'entraide sénégalaise est bien plus grande que l'entraide française. Un camion avec 4 personnes s'arrête et nous aide à trouver et à réparer. C'était tout simplement la bougie qui s'était détachée et enlevée. Une fois remise, nous voilà en direction de notre deuxième galère du jour.

Enfin arrivés sur la "route normale", je remarque que le scooter chauffe un peu trop. Tellement qu'il s'arrête net. Tout comme la première fois, la bougie était en fait enlevée. Je remets de l'eau, on fait une pause pour le laisser refroidir, et on repart. Bim ! Ça recommence de plus belle. Nous étions alors à Thiadiaye. On s'arrête alors pour trouver un mécanicien (il n'y a pas vraiment de dimanche pour ces gens-là). Ils ont été jusqu'à 6 autour du scooter, soit pour démonter, soit pour aider, soit pour regarder. Comme à la DDE ! Ils ont cherché le problème pendant 2h de temps pour se rendre compte que le refroidisseur ne s'enclenchait plus. Pourquoi ? La question n'est, à l'heure actuelle, toujours pas résolue. Dans l'histoire, ils n'ont pas trouvé la panne et en plus ils en ont fait une autre : maintenant le scooter ne démarre plus du tout !!!

Comment alors faire pour retourner sur Dakar ? Nous contactons le réparateur de scooter qui nous dit qu'il peut venir le chercher lundi à la maison pour voir le problème. Seulement, il faut amener l'engin à Dakar. On voit pour négocier un "clando" (taxi non déclaré) pour nous ramener. Il n'a malheureusement jamais voulu baisser le prix. Nous trouvons (plus exactement Johanna trouve !) finalement un "Ndiaga Ndiaye" (une sorte de car rapide) pour nous ramener sur la capitale. Le gérant nous assure qu'on ne sera que tout les deux et que le chauffeur nous déposera à la maison. Il est 19h quand nous partons et acheminons tranquillement vers notre troisième galère de la journée...

En réalité, nous n'étions pas seuls à bord. Le car a accueilli, comme tous les cars, le maximum de personnes. A un moment nous étions presque 35 ! Si on compte tous les êtres vivants à bord, nous étions même beaucoup plus nombreux. En effet, le car transportait aussi des cochons ! Durant le voyage, il s'est arrêté dans tous les villages, a avancé à une allure de tortue (avec des pointes à 70 km/h...) et à même fini avec une roue quasiment crevée... Cela a duré 4h !!! La dernière aventure a été de descendre le scooter du toît du camion. Mais là, j'ai laissé les gars s'en charger.

Au final, au lieu de 3h de route, nous avons mis 8h !!! J'ai juste à l'idée une phrase de Johanna : "Tu verras, le trajet fait partie du séjour !" J'aurais aimé que ce ne soit pas à ce point !

Demain, je raconterai les points positifs du week-end.

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent - dans Voyage
commenter cet article

commentaires

Edu 24/02/2010 04:19


Mon cher Laurent, dès que j'ai ouvert ma boite mail et lu que tu avais eu une panne de scooter, j'ai "foncé" sur ton blog. J'étais sûr de trouver quelque chose qui me fasse rire: l'histoire du
Ndiaga Ndiaye. Pardonnes moi de puiser dans tes déboires quelque prétexte pour rigoler. Le rire fait du bien au grand solitaire que je suis! Par contre plus sérieusement, je t'invite à la plus
grande prudence sur les routes du Sénégal, surtout en scooter...


marraine 22/02/2010 16:26


Ravie de savoir qu'il y a des points positifs!!! Pour moi à cette heure le seul point positif, est que tu sois rentré entier à Dakar!!! Et dire que je voulais embarquer JM justement dans le Siné
Saloum, lui n'aurait pas survécu!!!! J'espère que tout cela ne t'a pas trop dépprimé et que tu vas bien mais la prochaine fois oublies le scoot car bonjour l'angoisse. Bisous de ta marraine qui ne
sait pas non plus ce qui l'attend !!!


Joelamouk 22/02/2010 15:19


Hében, sympa les vacances. Mais t'inquietes pas, on arrive, on va te consoler.


pedro 22/02/2010 09:58


Je me permets ici de rectifier ce bon vieil Alphonse :
"Partir (en scooter au sénégal) c'est mourir un peu"


Manzana 22/02/2010 09:34


Mais ça va au moins?! T'as pas été blessé ni rien?????? Je suppose que non, sinon tu n'aurais pas été en mesure d'écrire ce post. N'empêche, je t'avais prévenu que les scooters, c'est de la
m***!

Faudrait prendre un 4x4 pour les pistes moins pratiquables!


Petite Présentation

  • : Le blog de Laurent
  • Le blog de Laurent
  • : Ce blog sert à montrer ma vie au Sénégal
  • Contact

Histoire De Trouver Un Truc

Archives