Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 17:14

Quand Nicolas Sarkozy avait tenté de mettre à la tête de l'EPAD son jeune fils non diplômé, et donc peu légitime pour se retrouver à la direction d'un site qui compte 2500 entreprises dont plusieurs leaders du CAC 40, tout le monde ou presque avait protesté en dénonçant un népotisme flagrant.

 

Aujourd'hui, Jean Sarkozy continue sur la lancée dictée par Papa. Et cet été, il annonçait avoir validé sa seconde année de droit, pur mensonge dévoilé par Acturevue et information relayée par Mediapart. Bientôt, peut être, il sera député en prenant le fauteuil d'André Santini dans les Hauts-de-Sei,e, nommé lui (indirectement) par Nicolas Sarkozy à la tête de la Société du Grand Paris (les choses sont tout de même rudement bien faites, quand même).

 

Dans cette belle République des copains, le fils a toute l'attention de son père et bénéficie de portes grandes ouvertes, tenues parfois par les amis de papounet, de billets préférentiels, et de bien d'autres avantages.

 

Certains voient là une dérive monarchiste inquiétante, la tentative de mettre en place une dynastie, celle des princes Sarkozy, à l'instar des "républiques africaines" souvent critiquées pour les mêmes dérives.

 

Sarkozy en rêve ?

 

Abdoulaye Wade, lui, le fait, qui vient de nommer son fils à la tête du Ministère de l'énergie au Sénégal, faisant de lui un super ministre aux nombreux portefeuilles, qui lui valent aujourd'hui d'être caricaturé en Ministres de la mer, de la terre et des airs (bientôt de l'espace aussi ?)

 

Karim Wade, né en 1968, titulaire d'un DESS en ingénierie financière, a donc été nommé lundi, par papa, à la place de Samuel Sarr, limogé, en tant que ministre de l'énergie.

 

Le Sénégal connaît des problèmes permanents de fournitures en électricité, entre installations à changer, problèmes techniques divers et variés, gabegies, corruptions, la crise énergétique exaspère les populations soumises à des coupures quotidiennes, dépassant parfois les 12/14 ou même jusqu'à 24 heures de suite.

 

Le Président Wade, lui, multiplie les promesses et les provocations, dont celle de fournir bientôt gratuitement de l'électricité solaire à l'ensemble de l'Afrique, ou de procéder à l'inauguration d'une statue à 21 millions d'euros, alors même que la population sénégalaise souffre, et vit sans électricité et qu'une grande partie de l'économie est paralysée pour cause de coupures de courant en déclarant sans ciller que cette statue est le symbole : “d’une Afrique sortant des entrailles de la Terre, quittant l’obscurantisme pour aller vers la lumière”.

 

Karim Wade, super ministre, Président bis, comme ironisent certains sénégalais, est sans doute appelé de tous ses vœux par son père à le remplacer à la tête de l'état.

 

Celui-ci s'est déjà annoncé candidat à sa propre succession pour 2012, à l'âge pourtant avancé de 83 ans, et beaucoup sont convaincus qu'il s'arrangera, une fois réélu, pour laisser la place à son fils, d'une manière ou d'une autre, créant ainsi dans un pays pourtant très attachés aux valeurs de la démocratie, une monarchie de fait.

 

 

Source : lepost.fr

Partager cet article

Repost 0

commentaires

marraine 06/10/2010 23:37


Tout cela me consterne et me rend bien amère sur notre monde, je comprends ta colère! Et encore voila un fils à papa qui a au moins un DESS, l'autre en ait même pas capable .... Chez nous,tu sais
on echaine les manifs,l'autre jour il y avait même un gars avec une fourche, je n'avais jamais vu ça!!!On sent la haine....
Heureusement, il nous reste encore la tendresse et je te fais de gros bisous. Marraine.


Petite Présentation

  • : Le blog de Laurent
  • Le blog de Laurent
  • : Ce blog sert à montrer ma vie au Sénégal
  • Contact

Histoire De Trouver Un Truc

Archives